John G. Lake fut le fondateur du ministère des Chambres de Guérison, son appellation provient de la traduction de « Healing Rooms Ministries ».

Né en 1870 au Canada et élevé aux Etats-Unis, il fut utilisé par Dieu pour prêcher l’évangile, baptiser, guérir et délivrer dans le Nom de Jésus, en parcourant le monde. En 1891, il fut pasteur méthodiste et homme d’affaires mais il prit la décision d’abandonner son travail qui l’avait fortement enrichi, afin d’œuvrer à plein temps pour Dieu. En 1908, avant de partir en Afrique du sud où il fut envoyé par Dieu, il donna tous ses fonds et ce qu’il possédait pour satisfaire le besoin des autres. Sa femme mourut dans le champ missionnaire quelques mois après son arrivée. De plus, exposé à la perte de huit de ses frères et sœurs atteints d’une maladie digestive étrange dont lui-même était affecté, il connut à son tour la maladie et la douleur. 

Il servait le Seigneur dans une région où sévissait la peste bubonique. Accompagné d’un hollandais, ils ensevelirent ensemble un grand nombre de corps sans jamais attraper la peste. Ils étaient remplis de foi et l’Esprit de Dieu repoussait la maladie et les protégeait. Un médecin lui demanda alors quel était le secret pour se protéger et ils firent ensemble  l’expérience suivante : après avoir constaté que les germes responsables de la peste continuaient à vivre un long moment après le décès du malade, ils placèrent ces microbes sur la main de John G.Lake. Ils observèrent au microscope que les microbes mourraient instantanément au contact de sa peau car la présence glorieuse de Dieu en lui tuait tous les germes !

Grâce à la puissance de Dieu et aux miracles manifestés, John G.Lake établit 625 églises en Afrique sur une période de 4 ans seulement. Puis, il retourna aux Etats-Unis, dans la ville de  Spokane ( Washington), où il ouvrit 2 « Chambres de Guérison. En l’espace de 5 ans, 100 000 guérisons  furent officiellement enregistrées. Ainsi, à cette époque, Spokane fut déclarée, non seulement la ville la plus saine des Etats-Unis mais aussi le plus grand centre de guérison divine au monde. L’intégrité, la prière et la consécration étaient la clé de son secret pour voir la manifestation de la puissance de Dieu. Avant  de mourir en 1935, Dieu lui avait montré que les « Chambre de Guérison » se développeraient et persisteraient au-delà de sa mort.

Par la suite, à partir de 1996, Cal Pierce releva ce ministère et devint le Directeur de l’Association internationale des chambres de Guérison à Spokane (« I.A.H.R. : International Association of Healing Rooms »). Cette association est destinée à mettre en place des Chambre de Guérison dans les églises et les villes du monde entier notamment à Toulouse qui fut la première ville de France à les accueillir en 2006. Son objectif est d’unir, d’équiper et de revêtir de puissance le Corps de Christ afin de restaurer la guérison au sein de l’Eglise.